Tel pourrait être mon slogan.

(Celles qui attendent toujours un cadeau d'anniversaire, de naissance ou d'autre occasion peuvent rigoler, elles voient bien ce que je veux dire.)

Or donc, pendant les dernières vacances que l'Education Nationale m'a si gentiment accordées, j'ai enfin pu dépoussiérer le bon cadeau que mon cher Père Noël barbu m'avait offert en 2010 (vous avez bien lu). Heureusement, pas de péremption chez Lil Weasel, lieu de mes fanstasmes, je m'en étais assurée ! Le problème, c'est que les cours de couture là-bas n'ont lieu que le mardi soir, et le mardi soir, ici, BarbuMan endosse son jogging ou son petit short sexy selon la saison, chausse ses baskets encore bien blanches (oui, ces chaussures ne servent que le mardi soir, sauf exception quand BarbuMan a la forme et réserve un court le dimanche pour écraser un petit jeunot de ses balles foudroyantes) et va se prendre quelques heures pour Rodgeur. Je n'ai jamais vu mon BarbuRodgeur jouer, mais il paraît que c'est un tueur. Je veux bien le croire, la seule fois que j'ai tenté de jouer au tennis, dans ma tendre jeunesse, j'ai trouvé la raquette trop lourde et je l'ai vite reposée, désolée de n'avoir pu réussir du premier coup un service à la volée comme à la télé. Donc tout le monde est un tueur pour moi.

Revenons à nos moutons.

Pendant les vacances scolaires, point de BarbuRodgeur-qui-s'la-pète, il se repose le mardi soir à dessiner des motifs et jouer du banjo, j'avais donc champ libre pour aller m'amuser avec des bouts de tissu, une machine à coudre et une prof rien qu'à moi. Oui, car figurez-vous que pour ce cours de coaching couture, j'étais la seule inscrite ! C'était pour moi l'occasion de faire la connaissance de la très charmante Marie  (du blog "aime comme Marie", oui oui c'est comme ça je côtoie parfois des célébrités) et de profiter pleinement de ses conseils avisés.

Alors j'avais choisi un modèle japonais (la tunique M112) acheté au rabais il y a bien deux ans, alors que je me mettais à coudre péniblement des coussins - dans la vie il faut savoir aller de l'avant, n'est-ce pas. Mais en dépliant le mode d'emploi, le trou noir. Je l'avais donc bien vite replié et rangé.

C'était donc la patron idéal pour ce cours et il ne me manquait que le tissu. J'ai commencé par farfouiller dans tous mes tissus (et c'est du boulot, croyez-moi) à la recherche d'un coupon assez grand et auquel je ne tenais pas trop, n'ayant aucune idée du rendu de cette tunique sur moi. J'ai trouvé 3m de popeline rouge foncée achetée au marché de Bordeaux il y a quelque temps, pour 2€ je crois. J'ai tout découpé, commencé à coudre pour garder la partie la plus difficile pour le cours de couture : le plastron.

IMG_0614

Oups, j'y suis allée un peu fort avec le fer à repasser, le vilain a laissé quelques traces disgracieuses... Sinon, vous avez vu, l'audace suprême (ne me dites pas que sur cette photo on ne voit rien, je me vexerais) : le premier bouton est cousu avec du fil bleu, ouh la la, on voit que je ne suis pas n'importe qui !

Sauf qu'en fait cette tunique, ben elle n'est pas si difficile. J'étais bien contente d'avoir Marie pour me donner quelques tuyaux de pro, tout de même, mais il ne faut pas se fier aux schémas compliqués de certains patrons japonais, on ne m'y prendra plus !

Pendant ces trois heures de couture avec ma coach personnelle (ah le bonheur !), j'ai réussi à presque terminer ma tunique. Chez moi, il me restait quelques bricoles à terminer : les fronces des manches à répartir un peu mieux pour éviter un désastreux effet gonflant en haut des épaules, les boutons et les boutonnières, les ourlets et quelques détails à ajouter. Et puis les manches, que je voulais longues au début, à réccourcir pour éviter l'effet chemise de nuit de mamie. Tout ça a été fait assez vite. C'était il y a un mois et demi...

Procrastineuse je suis, procrastineuse je resterai. Hélas.

IMG_0604

IMG_0608

IMG_0613

J'avais prévu de mettre la patte sur l'autre manche pour équilibrer l'ensemble (un détail de chaque côté de la tunique), mais je me suis gourée, ha ha ! Et j'ai eu la flemme de découdre, même si ma couture sur la patte pourrait être plus jolie. Un jour, peut-être ? (non, on sait bien que je ne le ferai jamais...)

Je vous montre comme je suis belle avec mon nouveau vêtement que j'ai jamais porté ? (Ah oui, parce que je ne vous ai pas dit, je n'aime pas la popeline.)

IMG_0557

IMG_0551

IMG_0558

Bon, j'aime toujours pas la popeline après ma séance de pose seule devant mon appareil photo posé en équilibre en haut du tipi de mes filles (très efficace ! les photos sont meilleures que quand c'est mon Barbu qui me prend), mais je trouve qu'elle me va plutôt bien, cette tunique, alors je vais tenter de la porter un peu, pour voir. En tout cas, je la referai, c'est sûr, en creusant encore un peu plus le col que je trouve trop serré (mais je l'avais déjà creusé un peu), et en utilisant un tissu plus fluide.

(Et si vous rêvez de quelques heures de couture avec une pro, je vous recommande donc vivement les cours de Maris chez Lil Weasel à Paris.)

Voilà voilà, je vous souhaite une belle et douce journée !