Tous les mercredis ou presque depuis la naissance de mes filles, ma mère gravit courageusement la rue en pente qui mène à sa gare de RER et commence son trajet plus ou moins agréable, plus ou moins long (merci le RER B qui offre régulièrement à ses voyageurs un suspense toujours renouvelé : à l'heure ? en retard ? à l'heure ? non, en retard !!) jusqu'à chez nous où, dès son arrivée, ses glapissement de grand-mère poule résonnent dans toute la cage d'escalier.

Pour la fête des mères, je voulais la remercier de ses visites du mercredi qui sont désormais un rituel sacré (et accessoirement remplacer la boîte de boules Quiès qui lui servait à ranger ses tickets de RER ou de métro).

J'ai donc fabriqué ça :

IMG_1473

La pochette à tickets ! aux couleurs gaies pour rappeler que le mercredi, c'est youpi.

De plus près :

IMG_1479

Tissus : popeline Entrée des Fournisseurs (j'adorais cette couleur mais je crois qu'ils ne l'ont plus, hélas ! et moi non plus d'ailleurs, c'était un petit reste), Liberty Emilia's flower, encore mais d'une autre couleur, coton brique Eurodiff, dentelle trop jolie de chez Moline et bouton à tomber d'origine oubliée.

IMG_1480

Et vous voyez, c'était bien plein ! Des tickets mais aussi, au même format, une photo de chacune de ses petites banlieusardes ex-parisiennes (je rappelle que ma mère est bien pourvue, elle en a 5 de plus chez ma soeur à Dijon) avec leur air fripouille (désolée, il vous faudra imaginer...).

IMG_1484

(Alors il faut savoir pour comprendre que ma mère se fait appeler "Bonne-Maman" comme sa grand-mère adorée, mais dans la bouche de ma fille aînée lorsqu'elle commençait à parler, ça donnait "Momaman". Et c'est resté. Et "Bouchichou", c'est notre nom de famille prononcé par la même demoiselle au même âge...

IMG_1485

Et hop, de dos, c'est beau ce bleu pétrole avec une touche de moutarde, non ? Ca me donne de nouvelles idées, tiens...

Mon barbu, rentré un peu gai d'une soirée au resto avec deux copains, futures stars du monde de la musique bien portées sur le bon vin, a décrété que c'était la plus jolie chose que j'aie jamais faite. Il n'a jamais été aussi enthousiaste, et n'a toujours pas dessoûlé. Je crois qu'il est presque prêt à renoncer à sa carte Navigo pour que je lui en couse un... Et ma maman ? Elle avait hâte de partir pour aller l'essayer !