Pour celles qui ont suivi, pleines d'appréhension, mes grandes inquiétudes du début de la semaine, soyez rassurées et vivement remerciées : j'ai mon mercredi, youpi !!! Je pourrai donc emmener ma grande à son cours de gym qu'elle attend avec impatience, traîner la petite au parc ou à la bibliothèque pendant ce temps, accueillir leur Bonne-Maman pour sa traditionnelle journée du mercredi chez nous, et puis profiter de mes filles, tout simplement. Et je sais que j'ai encore plein de commentaires qui attendent une réponse, promis je ne vous oublie pas ! (mais c'est la rentrée, je suis débordée et déjà fatiguée...)

Donc, aujourd'hui, je vais vous montrer ma deuxième grande fierté de l'été. Encore un patron maison, encore un sac, mais pas n'importe quel sac : plus précisément une sacoche de couture ! (ha ha, je vous sens intéressées, tout à coup) En effet, cet été, comme l'année dernière et comme l'année prochaine, nous sommes allés faire notre désormais traditionnel petit tour dans l'Ain chez ma chère tante Anne. La première fois, j'y étais arrivée avec un petit cadeau home made. Cette année, je l'ai fait sur place. C'est moins fun, certes, mais au moins c'est du sur-mesure.

J'avais déjà en tête le modèle que je voulais faire pour replacer la vieille trousse de toilette bleue moche  (oui, autant être honnêtes - pardon Anne si tu lis ces lignes) qui lui servait jusqu'à présent pour son patchwork. Rien de bien exceptionnel en soi, Anne m'a indiqué ce dont elle avait besoin, je lui ai proposé plusieurs accords de tissus mais elle m'a laissé choisir, et après quelques dessins, calculs, et heures de couture, voici ce que j'ai pu lui offrir :

IMG_3071

IMG_3073

IMG_3074

IMG_3076

IMG_3080

Liberty Emilia's flower, tissu rose rayé de Mondial Tissu (en super soldes cet été !), passepoil Fil 2000, boutons Moline.

Alors vous avez bien vu : une poche plaquée zippée devant (qui m'a donné du fil à retordre, celle-là, si quelqu'un a des tuyaux pour insérer proprement une fermeture Eclair dans le tissu, je suis preneuse !), deux petites poches plaquées de l'autre côté avec bouton décoratif. J'ai complétement entoilé les tissus, ce qui leur donne malheureusement une rigidité un peu frippée (jolie formule, non ?).

Mais c'est surtout l'intérieur qui me plaît et me donne une grande autosatisfaction. Et pourtant, il est d'un sobre, cet intérieur ! (mais au moins les accessoires de couture seront plus simples à retrouver.) Deux compartiments, deux poches latérales légèrement froncées en bas pour plus de contenance, et pas de coutures apparentes ! Comme pour mon sac, j'ai d'abord cousu tout l'extérieur, ensuite j'ai fabriqué l'intérieur comme un deuxième sac et je l'ai cousu à la main le long de la fermeture éclair à petits points invisibles (pour mon sac, j'avais réuni les deux épaisseurs en posant le passepoil, mais ça j'aurais dû vous le dire la dernière fois...).

IMG_3087

IMG_3089

IMG_3092

IMG_3093

Anne ma tante Anne était ravie, alors moi aussi.

Bon, eh bien maintenant il ne me reste plus qu'à en coudre une autre, pour une grande dame cette fois...

IMG_3050